Arrêter de fumer

Vous êtes ici : Accueil > Arrêter de fumer

Patchs, gommes, comprimés, inhaleurs, sprays, les substituts nicotiniques sont les premières aides auxquelles on pense dans le sevrage tabagique. Arrêter de fumer n’est cependant pas facile et il faut s’y préparer. La PHARMACIE ATLANTIS au Bouscat vous propose des substituts nicotiniques à prix bas (NICOPASS, NICORETTE, NIQUITIN, NICOPATCHS, …) mais c’est avant tout un conseil et un suivi personnalisé qui vous est proposé.

Arrêter de fumer c’est avant tout une question de motivation.

La motivation est la base de tout ; c’est elle qui vous assure la réussite de votre sevrage. Les substituts ne sont qu’une béquille. Commencez par déterminer votre degré de motivation d’arrêter de fumer et estimer vos de chances de réussite.

Notez ce que vous attendez d’un arrêt du tabac (retrouver une bonne condition physique, protéger la santé de ceux qui vous entourent, faire des économies, grossesse…) et ce qui vous effraie dans le fait d’arrêter de fumer (la prise de poids, le manque de volonté, l’échec, l’irritabilité, la dépression, la nervosité…). L’arrêt du tabac nécessite une approche globale et la prise en compte de ces craintes qui sont souvent source d’échec si elles ne sont pas traitées parallèlement.

Il est souvent plus facile d’arrêter en même temps qu’ami ou que son conjoint, d’arrêter à un moment où vous vous sentiriez détendu et dans de bonnes conditions (vacances par ex), en étant encouragé et soutenu, … à la PHARMACIE ATLANTIS au Bouscat nous vous proposons si vous le souhaitez des rendez-vous réguliers pour faire le point.

Vous êtes motivé et vous avez décidé d’arrêter de fumer :

Au cours d’un entretien personnalisé nous ferons le point sur le nombre de cigarettes fumées par jour, dans quelles circonstances vous fumez, vos tentatives d’arrêt du tabac passées, les raisons de vos échecs. Nous prendrons également en compte vos craintes (agressivité, dépression, prise de poids, troubles du sommeil…).

Pourquoi est-il si difficile d’arrêter de fumer ? La cigarette est une source de nombreux plaisirs et les fumeurs peuvent en devenir dépendants. Il existe 3 types de dépendance :

  • La dépendance environnementale ou comportementale : Le tabac est associé à des circonstances (travail, fêtes, voiture, …) des personnes(autres fumeurs, collègues, amis, …), ou des lieux. Quand on envisage d’arrêter de fumer il est donc important de réfléchir à ce que l’on pourrait faire dans ces circonstances pour pallier l’envie de fumer ou au moins au début éviter ces situations.
  • La dépendance psychologique : quand on est fumeur, la cigarette est un moyen de se faire plaisir, de gérer son stress ou son anxiété, de surmonter ses émotions, de se stimuler, de se concentrer. Cette dépendance est liée aux effets psychoactifs de la nicotine qui procure plaisir, détente, stimulation intellectuelle, action anxiolytique, antidépressive et coupe-faim.
  • La dépendance physique : elle est due essentiellement à la nicotine ; elle survient après plusieurs années de tabagisme, seulement chez certains fumeurs. Elle se traduit par une sensation de manque. Les symptômes de manque les plus souvent décrits sont des pulsions fortes à fumer, une irritabilité, de la nervosité, de l’agitation, de l’anxiété, des troubles du sommeil, une humeur dépressive…

    Les substituts nicotiniques peuvent être utiles pour la surmonter ; ils fournissent au corps la quantité de nicotine suffisante pour combler le besoin en tabac. L’homéopathie, la phytothérapie, les huiles essentielles, des compléments alimentaires peuvent vous être conseillés pour atténuer ces symptômes.

    TESTEZ VOTRE DEPENDANCE PHYSIQUE : le test de FAGERSTRÖM

Patchs, gommes, comprimés, inhaleurs, sprays, demandez conseil à l’équipe de la PHARMACIE ATLANTIS au Bouscat sur la méthode à suivre selon vos antécédents et votre motivation (arrêt total ou progressif), le substitut nicotinique le plus adapté et le dosage en nicotine à utiliser.

Le traitement de substitution doit être suffisamment prolongé, au moins 3 mois et associé au réapprentissage de nouvelles habitudes ; l’arrêt est souvent prématuré et conduit à un échec.

Les substituts nicotiniques sont pris en charge à hauteur de 50€ par an et par personne par la Sécurité Sociale si prescription médicale.

  • Grossesse et tabac : chez la femme enceinte où le sevrage est « imposé », on peut choisir de diminuer le risque en utilisant les substituts nicotiniques (en parler avec son médecin traitant, son gynécologue ou sage-femme). En effet le monoxyde de carbone rejeté a une forte affinité pour l’hémoglobine et prend la place de l’oxygène (hypoxie chez le nouveau-né). Mieux vaut une « bonne » nicotine que tous les additifs de la cigarette. C’est également le cas en période péri-opératoire ou l’abstinence est imposée (il est impératif d’arrêter de fumer quelques semaines avant une chirurgie programmée).
  • Arrêt du tabac et prise de poids : la nicotine agit en diminuant l’appétit, en augmentant les dépenses énergétiques et en ralentissant le stockage des graisses. Lors du 1er mois on peu noter une augmentation de l’appétit (fringales) mais c’est un phénomène transitoire. Les substituts nicotiniques freinent la prise de poids car ils suppriment la sensation de manque.

Notre conseillère en diététique saura trouver la méthode et les compléments alimentaires qui vous seront adaptés pour éviter cette prise poids souvent redoutée.

Contact
Promotions du mois

Voir tous les articles

Les journées conseils beauté

Voir tous les articles